2019 - All right reverved by Koss - 19, rue Gaudot de Mauroy 75009 Paris

Les légumineuses

Les légumineuses, souvent appelées « légumes secs », désignent les graines comestibles présentes dans les gousses. Regroupant le plus grand nombre d’espèces végétales, les légumineuses sont très utiles à l’homme, que ce soit pour l’alimentation ou l’industrie.

 

Elles regroupent les 3 catégories suivantes :

- Fèves et haricots secs : haricots blancs, rouges, noirs, romains, pinto, mungo, adzuki, soja…

- Lentilles : vertes, brunes, noires, rouges…

- Pois secs : cassés, entiers, chiches…

Le soja, l'arachide, le haricot, les pois, les fèves et les lentilles sont les légumineuses les plus cultivées dans le monde.

Les protéines

Éléments de construction et de réparation de l’organisme, les protéines  jouent un rôle primordial.

Elles participent au renouvellement quotidien de la peau, des ongles, des cheveux et des tissus musculaires. Elles interviennent aussi dans le fonctionnement de l'organisme, et en particulier dans sa défense contre les maladies.

 

Elles agissent par l'intermédiaire d'enzymes dans de nombreuses fonctions biologiques. Les protéines sont, par ailleurs, indispensables à la croissance des enfants et des adolescents, ainsi qu'à la formation du fœtus chez les femmes enceintes.

Les aliments riches en protéines d'origine animale sont les viandes, les poissons, les crustacés, les mollusques, les œufs, le lait et les produits laitiers.

Les aliments riches en protéines d'origine végétale sont les céréales, les légumineuses (soja, lentilles, tofu, haricots secs, pois cassés…).

Les protéines végétales sont de plus en plus en demande, et pour cause. Sans cholestérol, les protéines végétales sont accompagnées de gras bénéfiques pour la santé.

 

Une carence en protéines se traduit par une fonte de la masse musculaire.

Les végétaux peuvent donc procurer au corps humain toutes les protéines nécessaires en quantités suffisantes. Varions donc nos légumineuses, céréales, noix et graines.

 

Normalement, il est bon de consommer tous les jours :

0,8 grammes de protéines par kilo de poids idéal

Les légumineuses

Carottes, salades, tomates, pommes, fraises... Pour faire le plein de vitamines, de minéraux et de fibres, pas de secrets, il faut consommer quotidiennement des fruits et des légumes.

Les fruits et légumes sont des alliés santé indispensables. Riches en vitamines, minéraux et antioxydants, ils sont indispensables pour préserver notre organisme et réduire les risques de cancer, d'obésité, de maladies cardiovasculaires.

 

Rappelons brièvement le rôle de chacune des vitamines détaillées dans le tableau :

 

•Vitamine A : croissance, résistance aux maladies, hygiène de la vue,

•Vitamine B1 : assimilation des glucides, facteur d'appétit, équilibre nerveux,

•Vitamine B2 : assimilation générale, équilibre nutritif,

•Vitamine C : antiscorbutique, stabilité sanguine, sécrétions internes, destruction des toxines,

•Vitamine D : antirachitique, fixation du calcium, formation osseuse,

•Vitamine E : équilibre sexuel/nerveux/musculaire, fécondité, grossesse.

 

Accédez à notre PDF des valeurs nutritionnelles de chaque aliment en cliquant ici !

L’huile d’olive est particulièrement bénéfique pour la santé, car elle est composée à 80% d’acides gras mono-insaturés. Ces derniers entraînent une diminution du risque de maladies cardio-vasculaires : meilleur contrôle de la tension artérielle, diminution des taux sanguins de triglycérides, de glucose, de « mauvais » cholestérol (LDL), etc...    

De plus, l’huile d’olive est riche en antioxydants, en vitamine K et en vitamine E. On privilégiera l’huile d’olive vierge pour cuire les aliments et l’huile d’olive extra-vierge pour les vinaigrettes.

 

L'huile de colza est très riche en oméga-3, l'huile de colza contient à peu près les même types d'acides gras que l'huile d'olive. Selon la revue médicale anglaise "The Lancet", un régime enrichi notamment en acide alpha-linolénique (le principal oméga-3 présent dans l'huile de colza) "réduirait de 62% le nombre d'accidents cardiaques et de 50% le nombre d'infarctus du myocarde".

Les huiles